Accorder les mets avec le thé

repas avec du thé (Pixabay.com)

Le thé est une boisson que l’on déguste souvent le matin au petit-déjeuner et lors des pauses en journée ou dans l’après-midi. L’engouement pour le thé est tel d’ailleurs, qu’il est devenu la boisson la plus bue dans le monde après l’eau et avant le café.

Le thé offrant une large palette de parfums et de goût, il est tout à fait possible de l’accorder avec des mets, comme nous le faisons habituellement avec le vin. Pour ce faire, il suffit d’observer certaines règles de base.

Voici quelques idées dont vous pouvez vous inspirer pour accorder le thé et les mets.

Idées d’association de thé et de mets

Vous pouvez marier tout un repas composé d’une entrée, d’un plat de résistance et d’un dessert avec différents types de thés.

Pour l’apéritif, sachez qu’un thé noir avec des notes boisées et fumées comme le lapsan souchong s’accorde très bien avec les tartines au foie gras. Si vous optez pour du caviar, préférez un thé japonais comme le matcha apportent une saveur umami à l’ensemble et révèle la note iodée des œufs de poisson. Sachez d’ailleurs que de manière générale, le thé vert s’associe parfaitement avec le poisson. Puisque l’on ne peut concevoir un apéro sans le fromage, vous pouvez vous rendre à cet article pour trouver tous les conseils pour bien choisir votre thé selon le type de fromage.

Pour une entrée composée d’un plat de crustacées, vous pouvez laisser de côté le thé vert et opter pour un contraste de saveurs avec un thé torréfié comme un hojicha par exemple. A noter qu’il s’agit d’un thé vert japonais torréfié quelques minutes à haute température. Si vous dégustez des légumes en entrée, vous pouvez les marier avec un thé oxydé comme l’Oolong. Plus les feuilles seront oxydées, plus vous obtiendrez un contraste de saveurs en bouche.

En ce qui concerne le plat de résistance, sachez que le thé noir est un incontournable avec ses notes boisées, vanillées un peu animales qui relèveront parfaitement le goût de la viande rouge. Il est préférable également de le boire très chaud pour prévenir la rupture de température ou faire fondre la viande sur le palais si le plat est froid.

La viande blanche par contre, se déguste mieux avec un thé plus doux comme le Darjeeling, qui contrastera avec le goût et la saveur des épices. De même qu’un thé oolong oxydé s’accordera parfaitement avec une viande de gibier.

Enfin, si vous dégustez des fruits en dessert, optez pour un thé vert qui s’associe aussi bien avec de fruits rouges. Les desserts gourmands qui contiennent du chocolat quant à eux, peuvent s’apprécier encore plus avec un thé aux notes miellées comme le thé noir Kukeri, qui est produit au Rwanda.

Les règles de base à retenir pour bien accorder son thé avec un plat

Pour réussir le mariage entre un thé et un plat, il faut que le thé serve le met et que le met lui, révèle les notes et les saveurs du breuvage. Cela s’obtient par une étude de la texture, des parfums et de la saveur du met. Cela peut être compliqué au début, raison pour laquelle il est conseillé de commencer d’abord avec votre thé habituel afin de trouver un plat qui en révèle la gourmandise.

Pour ne pas faire d’erreur, pensez à accorder votre boisson avec la dominante aromatique du plat. Dans ce cadre, sachez que la sauce est un élément qui compte car au final, c’est elle qui révèle tout le goût d’une viande, d’un légume ou d’un poisson.

Vous devez prendre en compte également la température du thé, car elle contribue à fondre les éléments du plat et apporte de la texture en bouche.

Pour accorder un thé avec un plat, vous pouvez commencer par la technique la plus facile : le ton sur ton. Elle consiste à accorder le met avec un thé qui lui ressemble. Ainsi, un thé aux notes de miel et de beurre par exemple, s’accordera mieux avec un plat qui contiendra lui aussi du miel.

Il est également possible d’opter pour la fusion, qui consiste à associer le thé avec un plat avec des saveurs distinctes afin de créer en quelque sorte une saveur nouvelle. Pour ce faire, vous pouvez par exemple associer un thé amer avec dessert très sucré pour dévoiler des notes d’agrumes.

Enfin, vous pouvez créer un contraste de saveurs en associant un thé et un plat ayant des caractères différents mais qui se complètent en bouche. Cela peut se faire avec un thé aux notes puissantes avec un plat à la saveur plus douce.

Notez que le thé blanc est le seul thé qui ne s’accorde pas avec d’autres aliments car sa saveur, particulièrement délicate, sera étouffée celle des autres mets. Il est, de ce fait, préférable de le consommer avant ou après le dessert.